lundi 29 mai 2017

Régis DUFOUR et PHILIPPE GODARD : Papa cherche du travail et moi aussi

« Aujourd'hui, papa a perdu son boulot. »

Quand Jade apprend que son père a perdu son travail. Un monde se dérobe sous ses pied. Elle a du mal a être  au chômage et les répercussions que cela va avoir sur sa famille. La jeune fille se pose de nombreuses questions, elle veut absolument par tous les moyens aider son père. 

Un roman jeunesse au ton très moderne qui parle de problèmes qui préoccupent de jeunes adolescents. Ce roman est un peu trop court à mon gout. Quoiqu'il en soit c'est un excellent petit roman jeunesse pour des enfants de 11/12 ans pour comprendre le monde qu'ils les entourent. 

samedi 27 mai 2017

SANDRINE ANDREWS : Le poisson rouge de Matisse

illustration de Julia Chausson 

Matisse est mon peintre préféré. 
"Souvent, on dispose mon bocal sur un meuble, et puis j'apparais dans le tableau. Prendre la pose, être comme un vase inerte sur la table, faire le beau sans bouger, c'est difficile ! Je n'arrive jamais à tenir en place : je glisse, je m'amuse entre les rayons de lumière qui s'invitent dans ma maison transparente."
Le poisson rouge de Matisse se nomme Bonnard (un autre grand peintre que j'aime beaucoup). Il  passe ses journées à observer son maître. C'est sous l'oeil de ce poisson rouge que l'on rentre dans la vie de Matisse et ses oeuvres. 
C'est un très joli album au grand format est merveilleux pour découvrir l'univers d'un des plus grands artistes du XXe siècle.  

jeudi 25 mai 2017

JO COTTERILL : La bibliothèque des citrons


Traduction Charlotte Grossetête


Calypso a dix ans et elle  n'a pas d'ami et trouve refuge dans les livres de sa bibliothèque, qu'elle dévore.
Puis, elle va se faire une amie, elle se nomme  Mae. Cette amitié tombe  bien, car Calypso vit seul avec son père. Le père de Calypso,  depuis cinq ans, vit enfermé dans son travail  à l'écriture d'une histoire encyclopédique du citron.

La première partie du roman est agréable, les pages se tournent rapidement, il est question de l'amour des livres et de l'écriture. Puis le roman prend un tournant plus sombre. Calypso n'en revient pas que les livres appartenant à sa mère disparue ne se trouvent plus dans la bibliothèque, à la place sont mis curieusement  des citrons. Le père devient dépressif car il a mit toute son énergie dans l'écriture de son livre qui a été refusé par plusieurs maisons d'édition.  Et à partir de ce moment là j'ai été moins enthousiaste concernant le roman. Le charme du début a disparu. 
J'en ai déduit que Jo Cotterill doit être une grande lectrice de romans victoriens. Et, c'est la raison pour laquelle ce roman qui se déroule de nos jours  n'est pas très moderne. Des longueurs aussi, en un mot je n'ai pas été totalement sous le charme. 

mercredi 24 mai 2017

BAUM-DEDIEU : D 'entre les ogres

Un bébé est abandonné, dans un panier, au cœur de la forêt... Elle est recueillit par une famille d'ogre. Elle se nomme Blanche. Elle va devenir le centre de leur vie, leur unique préoccupation. L'univers de cet album fait penser à celui des contes et de leur cruauté : ex voir Barbe Bleu. 

Les illustrations sont audacieuses,  pour moi dérangeantes, voir agressives. En même temps c'est bien de déstabiliser un jeune lecteur, cela permet de s'interroger, de faire face à ses peurs. Quoiqu'il en soit ce n'est pas un album qui laisse indifférent, d'autre part l'autre point de vue positif de cet album c'est qu'il ne donne pas une image lisse du monde, cela change. En un mot c'est un album percutant !

lundi 22 mai 2017

Hélène Romano : L' Arbre et l'ombre de la lune

 d'Adolie Day

Un album touchant, et tout en finesse évoque le suicide d'un parent. C'est une épreuve pour l'enfant qui se trouve démuni ! Il peut ressentir de la colère de l'incompréhension, de la culpabilité. L'enfant se trouve emparé d'un grand vide et il se sent perdu. Il a besoin de parler, de mettre des mots sur cette perte. L'auteur Hélène Romano, psychologue, spécialiste du trauma de l'enfant a trouver les mots juste pour parler avec les enfants de la douleur qu'ils ressentent face à cette épreuve douloureuse. Elle l'aide à surmonter l'épreuve Un très bel album qui aborde un sujet délicat. 

dimanche 21 mai 2017

Irène COHEN-JANCA : Les arbres pleurent aussi

Illustration tout en douceur sont de Maurizio A.-C Quarello

« Moi, le marronnier dans le jardin de la maison, 263 Canal de l'Empereur, j'ai donné à une jeune fille de 13 ans, captive comme un oiseau en cage, un peu d'espoir et de beauté. À elle, qui, dans sa cachette, rêvait de sentir sur son visage l'air glacé, la chaleur du soleil et la morsure du vent, j'ai donné par mes métamorphoses le spectacle des saisons. »

Un album très touchant, émouvant un arbre raconte évoque la mémoire d'Anne Franck.  Magnifique !

jeudi 18 mai 2017

LEO LIONNI : Petit-Bleu et Petit Jaune


Un très grand classique un album novateur à sa parution. Un album qui a su surprendre 

Un rond bleu apparaît sur la première page. C'est Petit-Bleu. Il a beaucoup d'amis (un rond rouge, un orange, un marron...), mais celui qu'il préfère, c'est Petit-Jaune... Entièrement illustrée de collages avec des ronds et des formes de couleurs, cette belle histoire d'amitié.  Elle offre bien sûr une occasion d'apprendre les couleurs aux enfants.

Dès deux ans 

LEO LIONNI / Le rêve d'Albert



Traduit de l'américain par Isabelle Reinharez


Albert une petite souris qui veut voir le monde. Avec sa classe il va visiter un musée. Il est en admiration devant les tableaux très différent des uns et des autres. Il fait connaissance avec Nicolette, elle adore aussi les tableaux pays enchanteur et coloré.

Albert va faire un rêve en compagnie de Nicolette dans un tableau très coloré. Puis il se retrouve tout seul, drôle de sensation. Mais il a une révélation il annonce à ses parents qu'il veut être peintre.


Il retrouvera Nicolette qui deviendra sa femme. De la poésie en couleur. Les illustrations de Leo Lionni sont très originales de papiers collés,

LEO LIONNI : Tillie et le mur



Traduit par Isabelle Reinharez

Tillie, une souris s'interroge sur ce qu'il y a derrière le mur. Elle fait travailler son imagination.  Et elle se met à creuser un tunnel. Derrière le mur elle rencontre d'autres souris. Un album qui évoque la curiosité ! Un album malicieux. 

LEO LIONNI : œuf extraordinaire


Traduit par  Reinharez

Sur l'Ile aux Galets vivent trois grenouilles. Maryline, Auguste et Jessica. Cette dernière aime bien se promener et aller à la recherche d'un petit galet, au lieu de trouver un petit galet elle déniche un œuf. Et, est ce un œuf de poule ?
Un album plein de surprise. Une belle histoire d'amitié remplit de douceur et de tendresse ! Beaucoup d'humour. En complément avec cet album "Un poisson est un poisson". 

dimanche 14 mai 2017

ERIC SIMARD : La femme noire qui montra le chemin de la liberté


 Portrait d'Harriet Tubman 

Les illustrations sont de Yann Tisseron 

Je ne connaissais absolument l'histoire de cette femme esclave. Ce petit roman jeunesse  à fois document est une très belle découverte. 

Née aux alentours de 1822 sur le territoire des Etats-Unis d'Amérique, Harriet Tubman a d'abord été une esclave noire. Elle s'est évadée en 1849 pour devenir libre. Elle a ensuite risqué de nombreuses fois sa vie pour guider d'autres esclaves vers la liberté. Engagée dans les combats pendant la guerre de Sécession, elle a lutté pour obtenir l'abolition de l'esclavage. Militante infatigable, elle a enfin œuvré pour l'émancipation des femmes américaines.
Le destin héroïque de la "Moïse du peuple noir".

Une lecture émouvante, une belle surprise fortement intéressante. 
En complément nous trouvons un dossier concernant l'esclavage au Etats-Unis.  

lundi 8 mai 2017

SOPHIE ADRIANSEN : Max et les poissons

A sa sortie, je n'ai pas voulu lire ce petit roman jeunesse car je me disais cecis : "Oh ! Là là encore un roman jeunesse qui parle de la seconde guerre mondiale, l'histoire d'un petit garçon juif" J'avais peur que cela soit déjà vu et revu. Et bien le hasard de la vie fait bien les choses, car j'ai été sous le charme et j'ai même eu la gorge nouée à la lecture.
Il faut reconnaître que je l'ai lu durant là semaine du second tour entre Le Pen et Macron, je me disais qu'hélas notre présent pourrait faire écho avec le passé. Ce ressenti a eut peut-être un impact sur ma lecture.

Juillet 1942. Max va fêter ses huit ans. 
Il a un poisson rouge !. Max a aussi une étoile jaune sur la poitrine. Il la trouve jolie, mais ses camarades se moquent de lui et disent qu'elle sent mauvais. Il ne comprend pas pourquoi. Comme il ne comprend pas cette histoire de " rafle " dont parlent ses parents. Ils disent qu'elle aura lieu demain le 16 juillet, mais c'est impossible : demain, c'est son anniversaire !
Ce petit roman jeunesse a reçu de nombreux prix très mérités . 
2015 : Finaliste des Petits champions de la lecture
2015/2016 : Finaliste Prix des jeunes lecteurs de l’Oise
2016 : Sélection Prix Opalivres

mercredi 3 mai 2017

SUSIE MORGENSTERN : Il pleut des parapluies

les illustration sont d'Aline Bureau

Coup de coeur pour cette histoire poétique de saison. 
Car il peut en ce moment et quelle belle idée "parafree" !!!! Moi aussi je suis comme Célia, je n'aime pas tellement les parapluies. 

Cela fait des semaines qu'il pleut à verse,  Célia n'en peut plus. Elle a une idée celle de concevoir un parapluie sans manche ! Ce rêve, elle va essayer de le réaliser avec la complicité de son ami Jules.

A noter : les romans de la collection "Flash Fiction" sont adaptés aux lecteurs dyslexiques (structure narrative et langue simples, mise en page favorisant l'accessibilité). Une belle contrainte pour Susie Morgenstern !  


Une véritable  réussite, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman que j'ai trouvé aérien . 



lundi 1 mai 2017

SUSIE MORGENSTERN : La princesse de la serpillière

Les illustrations sont de Sébastien Mourrain 

Pivoine est une princesse,elle a une passion pour ranger la chambre de ses amies, faire son lit ou débarrasser le lave-vaisselle... Une princesse qui fait le ménage ! 

 Voilà une première lecture plein de fraîcheur,  accompagnée d'une touche d'humour et de légèreté. Une jolie lecture agréable dans la même veine que  Même les princesses doivent aller à l'école