vendredi 18 août 2017

Alexandre Chardin : Des vacances d' Apache

Un roman idéal pour les vacances ! 

Cet été, Oscar passe ses vacances chez son grand père, le fameux Marcel Miluche. « C'est le bon moment pour que vous fassiez connaissance. Tu es assez grand maintenant, et tu verras, c'est quelqu'un de très… surprenant. »
Surprenant ? C'est tout à fait cela,  c 'est un  grand-père, farfelu, rebelle  au coeur tendre. Sa devise ? « Il faut être un Apache ! Toujours avec panache ! »Chez lui,Oscar fera la connaissance de Marin, un garçon de son âge, et surtout de Nine, qui porte un secret bien lourd. 

Un très jolie roman jeunesse touchant et tendre.  Une belle complicité entre un grand père pas comme les autres et son petit fils. Une lecture très attachante, émouvante. Un touchant petit personnage féminin, mystérieux  Nine que l'on a envie de serrer très fort dans nos bras. 

S.E DURRANT : Ma vie sens dessus dessous

Traduit par Marie Leymarie
Illustrations de Kathie Harnett

Ira et son petit frère Zach  sont orphelin et ils n'ont toujours pas de famille d'accueil. Alors ils ont échoué  au foyer de Skilly House. Leur  souvenir est  floue. Juste au jour, une bonne âme accepte d'accueillir chez eux Ira et Zach.

Un roman tout en finesse et générosité servit par une couverture magnifique. Elle résume bien l'histoire du roman, les deux hirondelles c'est Ira et Zach qui prendront leur envol, l'espoir d'un monde meilleur.  

mercredi 16 août 2017

BEATRICE ALEMAGNA : C'est quoi un enfant ?



Beatrice Alemagna dresse le portrait de plusieurs enfants, des petits, qui un jour seront grands. Les joies, les envies, les rêves, les chagrins, les peurs, les inquiétudes, l’impatience, l’exaspération, la colère, les bizarreries, les caprices, les turbulences, les idées noires, les pensées magiques… Cet album est plein d’émotions et de réflexions aussi. Que deviendront ses enfants une fois adultes.


Un album magnifique, coloré, subtile. Beatrice Alemagna, une femme talentueuse dans la littérature jeunesse. Un album excellent d'intelligence d'une grande force dans les dessins pour traduire les émotions des enfants.

samedi 12 août 2017

JOSEPH LAMBERT : Annie Sullivan & Helen Keller

 Traduit par Sidonie Van Den Dries

Je connaissais bien sûr la vie d'Helen Keller grâce au
film d'Arthur Penn et à son autobiographie. 

Elle est née en 1880 dans l’Alabama. Helen Keller devient aveugle et sourde à l’âge de dix-neuf mois, probablement des suites d’une méningite. Elle devient alors incapable de communiquer avec son entourage, si ce n’est avec quelques gestes maladroits. Sa vie est  bouleversée à l’âge de six ans avec l'arrivée d'Annie Sullivan comme gouvernante. Annie Sullivan,  âgée de 20 ans, vient de finir ses études à l’Institut pour aveugles Perkins. Elle est  malvoyante, elle a appris à enseigner la langue des signes dans cette institution. Elle  prend en charge l’éducation d'Helen Keller. Au fil du temps , elle  réussit non seulement à établir un contact avec l’enfant, mais à lui apprendre le langage des signes, puis l’écriture. Les deux femmes resteront amies à vie.


Cette Bd est remarquable de sensibilité un coup de coeur ! Superbe. 

Un entretien avec Joseph Lambert - "Annie Sullivan & Helen Keller" from Juan-Camilo Morales on Vimeo.

jeudi 10 août 2017

PHILIPPA PEARCE : Le jardin de minuit

Illustration d'Edith - Libre adaptation

En Angleterre, XXe siècle. Tom Long est contraint de passer ses vacances chez son oncle et sa tante, car son frère a la rougeole. Ils habitent un appartement, situé dans un immeuble sur cour. L'ennui s'installe...  Il a très envie de savoir qu'est ce qu'il y a derrière cette porte ? 
Quand soudain, une nuit, un événement étrange se produit : l'horloge du hall sonne treize coups !
 La cour a laissé place à un immense jardin... Tom s'y aventure, il y devient invisible sauf aux yeux d'une petite fille de son âge, Hatty, vêtue d'une tenue du siècle dernier. Elle semble vivre dans un temps qui n'obéit pas aux lois chronologiques... Quel mystère se dissimule derrière ce bouleversement temporel ?...

J'ai été touché par cette BD où le temps présent est réunis avec le temps passé. Une belle découverte

mardi 1 août 2017

Didier Lévy : FRANZ, DORA , la petite fille et sa poupée


Les illustrations de Tiziana Romanin

Un album délicat et poignant ! Par une belle journée d'automne , Franz a la santé fragile, se promène au parc avec sa fiancée Dora. Franz croise Ingrid, une petite fille en pleurs. Elle a perdu sa poupée. Aussitôt, Franz imagine pour elle une histoire : sa poupée est partie en voyage ! Grâce à l'écriture la poupée d'Ingrid revit et
peu à peu, la petite fille retrouve le sourire... et  voilà qu'elle se met à grandir sans sa poupée. L'écrivain, lui retrouve  le goût d'écrire. Malgré les doutes de l'artiste sur son travail, et la maladie qui va bientôt l'emporter.